KIMPLY
  |  02/13/2020 14:37:22   |   Actualités de Kimply   |   0 Commentaires

1- Qu’est-ce que l’ignifugation ?

L’ignifugation est un ensemble de processus qui, grâce à l’ajout de composant chimique au cœur ou à la surface d’une matière, permet de transformer un matériau originellement inflammable en un matériau pas non-inflammable. En cas d’incendie, les flammes qui viendront se heurter à ce tissu traité seront alors stoppées dans leur progression, ce qui retardera l’avancée de l’incendie. Ce procédé fait partie des éléments de lutte passive contre les incendies, au même titre que les portes coupe-feu ou que les enduits intumescents (capables de s’épaissir en cas de contact prolongé à une chaleur excessive pour protéger un espace).

2- Qu’est-ce qu’un tissu ignifugé ou coupe-feu ?

Un tissu ignifugé, appelé également tissu coupe-feu est un matériau souple qui a subi un traitement d’ignifugation afin de le rendre résistant au feu. Suivant le mode de fabrication de ce matériau, on peut distinguer deux types :

- Le tissu ignifugé par traitement est un matériau souple traité à l’aide d’un ignifugeant sous forme liquide ou en spray, permettant de le classer en norme M0, M1 ou M2 de réaction au feu. Économiquement intéressant, ce type de bâche anti-feu est conseillé pour une utilisation intérieure. Si vous voulez l’utiliser en extérieur, n’oubliez pas que ce genre de bâche aura tendance à perdre ses propriétés avec le temps et qu’il est nécessaire de refaire le traitement d’ignifugation après chaque contact avec de l’eau (nettoyage ou intempéries).

Découvrez les bâches anti feu M1 et M2 de Kimply.

- Le tissu ignifugé dans la masse reçoit les traitements adéquats au fur et à mesure des étapes de sa fabrication, c’est pourquoi ses qualités ne s’altèrent pas même après de nombreux nettoyages. Pour l’extérieur, il est donc plus prudent de choisir un tissu ignifugé dans la masse dont les capacités ne seront pas détériorées au fil du temps et des pluies.

Découvrez toutes les bâches anti-feu de Kimply, fabriquées sur mesure

3- Depuis quand utilise-t-on des tissus ignifugés ?

L’emploi de plus en plus systématique de bâches ignifugées s’est développé à partir de quelques constats. En premier lieu, de graves incendies dans les années 90 ont eu des conséquences désastreuses (avec un nombre de pertes humaines catastrophique) à l’intérieur de bâtiments ayant pour vocation de recevoir du public (notamment dans des discothèques). Les bâtiments ne disposaient pas de matériaux coupe-feu capables de ralentir la propagation de l’incendie, ne laissant donc pas au public le temps de quitter le lieu de l’incendie.

En second lieu, les produits chimiques hautement inflammables sont de plus en plus nombreux dans le domaine industriel, obligeant les gérants à envisager l’utilisation de bâches anti-feu pour mettre en sécurité leurs employés et leur bâtiment. De plus, les bâches ignifugées peuvent aussi servir d’écran de protection contre les éclats de soudure et permettre ainsi l’installation de poste de soudure dans un bâtiment industriel en toute sécurité.

4- Différences entre réaction au feu et résistance au feu

Dans le domaine de la sécurité en cas d’incendie, il ne faut pas confondre la résistance au feu et la réaction au feu, qui sont deux notions très différentes :

- La réaction au feu définit le comportement d’un matériau lorsqu’il va prendre feu. En France, ces réactions sont classées en 5 catégories allant de M0 (très peu inflammable) à M4 (très inflammable). Ce classement est établi par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), un organisme gouvernemental placé sous la direction du ministère de l'Intérieur.

- La résistance au feu quantifie le temps pendant lequel un matériau va conserver ses qualités mécaniques et physiques originelles lorsqu’il est confronté à un incendie. Les critères pris en compte pour cette évaluation seront la résistance mécanique, l’imperméabilité aux flammes et l’étanchéité aux gaz, et la capacité d’isolation thermique.

En savoir plus sur la différence entre réaction et résistance au feu.

5 - Classement suivant la classification française.

En France, les normes ont été établies en fonction de deux critères primordiaux, à savoir la combustibilité (quantité de chaleur émise lorsque la combustion du matériau est complète) et l’inflammabilité (correspondant à la quantité de gaz potentiellement inflammable dégagée par le matériau lors de la combustion).

5.1 – Classement pour la réaction au feu

Cinq classes ont ainsi été définies :

- M0 = incombustible et ininflammable faisant office de barrière et de retardateur de progression ; par exemple la pierre, le béton ou encore la laine de roche et fibre de verre.

- M1 = combustible et non-inflammable ; par exemple le PVC, le polyester ou encore le coton.

- M2 = combustible et difficilement inflammable ; par exemple les panneaux de particules.

- M3 = combustible et moyennement inflammable ; par exemple la laine ou les revêtements de sol en caoutchouc.

- M4 = combustible et facilement inflammable, acteur d’une propagation rapide du feu ; par exemple le papier ou le carton.

En savoir plus sur la résistance au feu dans la législation française.

5.2 – Classement pour la résistance au feu

Les trois catégories distinguées par la classification française sont notifiées par deux lettres, suivies d’indication de temps (1/4h pour 15 minutes, 1 h pour une heure, etc.) :

- SF (Stable au Feu) certifie que pendant le temps indiqué, le matériau garde ses capacités physiques.

- PF (Pare – Flammes), se dit d’un matériau SF qui en plus d’être stable, protège l’espace de la diffusion des fumées et des gaz.

- CF (Coupe-Feu), se dit d’un élément PF qui évite la progression de la chaleur extrême constatée lors d’un incendie.

6 – Classement suivant la classification européenne

Depuis le 21 novembre 2002, un classement a été établi au niveau européen afin d’harmoniser les règlements internes, propres à chacun des pays de l’union. Les catégories ainsi définies, appelées Euroclasses, sont celles que l’on retrouve sur les produits estampillés CE (Conformité Européenne).

6.1 – Euroclassement pour la réaction au feu

Ce système prend en compte différents critères :

- la réaction au feu du matériau (de A très peu inflammable à F très inflammable)

- la densité (opacité) des fumées (de S1 faible à S3 forte)

- la quantité de débris enflammés durant plus de 10 secondes (de d0 pas de débris à d2 existence de débris enflammés durant plus de 10 secondes)

6.2 – Euroclassement pour la résistance au feu

On distingue 3 classes définies par :

- une lettre pouvant être R (Résistance mécanique) ou E (Etanchéité aux flammes et aux gaz) complétées éventuellement par I (Isolation thermique)

- des nombres (2 ou 3 chiffres) représentant le temps de résistance du matériau en minutes.

7- Quelle utilisation pour les bâches anti-feu ?

Les bâches ignifugées sont utilisées dans un grand nombre de domaines comme le bâtiment, la sidérurgie, l’industrie automobile (afin de préserver les véhicules déjà peints des éclats de soudure par exemple), ou encore l’aéronautique. Par ailleurs, leur utilisation est obligatoire dans le cas d’événements publics (concert, exposition, manifestation sportive, etc.) ainsi que dans les lieux fermés destinés à recevoir du public comme les casinos ou les boites de nuit.

8- Pourquoi choisir Kimply pour vos bâches anti-feu ?

Choisir Kimply pour vos projets de bâches ignifugées, c’est choisir à la fois la simplicité et la qualité :

- la simplicité, car nous vous conseillons et nous vous accompagnons du début à la fin de votre projet afin de vous proposer des solutions qui correspondent le mieux à vos besoins.

- la qualité car tous nos produits sont fabriqués sur mesure avec des contrôles de qualité à la fin de chaque étape de production.

Notre société vous propose des tissus anti-feu répondant aux normes M0, M1 ou M2 ainsi que des tissus techniques adaptés aux températures extrêmes (de -55 °C à +1000 °C). Suivant votre projet, nos tissus ignifugés peuvent prendre la forme d’écrans, de bâches ou de cloisons (fixes ou mobiles). Aux propriétés anti-feu peuvent venir s’ajouter d’autres caractéristiques comme des propriétés antistatiques (indispensables dans les datas centers et les espaces ATEX) ou acoustiques (ateliers de soudure).

Bon à savoir : tous nos produits sont livrés avec un certificat de conformité.

Pour toute autre question, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou via le formulaire de contact que vous trouverez sur notre site internet : un membre de notre équipe se fera un plaisir de discuter avec vous de votre projet !

Commentaires

Log in or register to post comments

Rechercher

4
Demande de devis